Mundi.News

Sérvia e Montenegro, Bota Sot, Albanês

Sérvia e Montenegro, Bota Sot, Albanês

Bielo Rússia, Zviazda, Bielorusso

Geórgia, Alia, Georgiano

Geórgia, Alia, Georgiano

Geórgia, Yuzhnaya Osetiya, Russo

Gibraltar, Chronicle, Inglês

Gibraltar, Chronicle, Inglês

Islândia, Morgunbladid, Islandês

Islândia, Morgunbladid, Islandês

Islândia, Visir, Islandês

Islândia, Visir, Islandês

Letônia, Diena, Letão

Letônia, Diena, Letão

Letônia, Latvijas Avize, Letão

Letônia, Latvijas Avize, Letão

Lituânia, 15 Minuciu, Lituano

Lituânia, 15 Minuciu, Lituano

Malta, The Malta Independent, Inglês

Malta, The Malta Independent, Inglês

Portugal, Observador, Português

Portugal, Observador, Português

França, Le Monde, Francês

França, Le Monde, Francês

Holanda, De Telegraaf, Holandês

Alemanha, Deutsche Welle, Inglês

Itália, Corriere, Italiano

Itália, Corriere, Italiano

Itália, Today, Italiano

Itália, Today, Italiano

Argentina, El Clarin, Espanhol

Argentina, El Clarin, Espanhol

Espanha, El Pais, Espanhol

Espanha, El Pais, Espanhol

Colômbia, El Pais, Espanhol

Colômbia, El Pais, Espanhol

Notícias
Sérvia e Montenegro, Bota Sot, Albanês

Sérvia e Montenegro, Bota Sot, Albanês

Bielo Rússia, Zviazda, Bielorusso

Geórgia, Alia, Georgiano

Geórgia, Alia, Georgiano

Geórgia, Yuzhnaya Osetiya, Russo

Gibraltar, Chronicle, Inglês

Gibraltar, Chronicle, Inglês

Islândia, Morgunbladid, Islandês

Islândia, Morgunbladid, Islandês

Islândia, Visir, Islandês

Islândia, Visir, Islandês

Letônia, Diena, Letão

Letônia, Diena, Letão

Letônia, Latvijas Avize, Letão

Letônia, Latvijas Avize, Letão

Lituânia, 15 Minuciu, Lituano

Lituânia, 15 Minuciu, Lituano

Malta, The Malta Independent, Inglês

Malta, The Malta Independent, Inglês

Portugal, Observador, Português

Portugal, Observador, Português

França, Le Monde, Francês

França, Le Monde, Francês

Holanda, De Telegraaf, Holandês

Alemanha, Deutsche Welle, Inglês

Itália, Corriere, Italiano

Itália, Corriere, Italiano

Itália, Today, Italiano

Itália, Today, Italiano

Argentina, El Clarin, Espanhol

Argentina, El Clarin, Espanhol

Espanha, El Pais, Espanhol

Espanha, El Pais, Espanhol

Colômbia, El Pais, Espanhol

Colômbia, El Pais, Espanhol

Bélgica, Le Soir, Francês



Le gouvernement fédéral n’a pas trouvé d’accord vendredi sur la possibilité d’une reconnaissance de la Palestine. Il a toutefois décidé de poursuivre les discussions au sein d’un groupe de travail. Six des sept partis sont prêts à s’engager dans cette voie, indiquait-on à bonne source. Seul le MR se montre réticent.


L’accord de gouvernement prévoit que la Belgique reconnaîtra la Palestine « en temps utile », avec un nombre significatif d’Etats partageant des vues similaires. Face au conflit en cours dans la Bande de Gaza, des pays européens ont exprimé leur intention de reconnaître rapidement la Palestine, notamment l’Espagne.

À croire plusieurs sources, six des sept partis estiment que ce temps est venu. Le PS l’a déjà exprimé à plusieurs reprises. Le vice-Premier ministre Ecolo, Georges Gilkinet, l’a rappelé vendredi matin sur LN24. « La Belgique a affirmé dans son accord de gouvernement qu’elle était en faveur d’une solution à deux Etats. Aujourd’hui, il y a un Etat reconnu, Israël, et un Etat qui ne l’est pas encore : la Palestine. Il faut une procédure avec certaines conditions en matière de démocratie, il faut un chemin, il faut lancer un signal à la communauté internationale », a-t-il déclaré.

Dans la majorité, les libéraux francophones ont fait savoir qu’ils ne soutiendraient pas une telle reconnaissance. « Nous ne voterons pas en l’Etat actuel, car il faut avoir une structure d’Etat. Le Hamas est terroriste et le Fatah (parti du président palestinien Mahmoud Abbas, dont l’autorité s’exerce sur la Cisjordanie) n’a plus la force d’administrer son territoire », a déclaré lundi sur BX1 le président du MR, Georges-Louis Bouchez.

Le cabinet de la ministre des Affaires étrangères, Hadja Lahbib (MR), a confirmé la poursuite des discussions, tout en rappelant la position prise jusqu’à présent.





À lire aussi
Reconnaître un Etat palestinien, essentiel ou symbolique ?


« L’accord de gouvernement prévoit que la Belgique reconnaîtra la Palestine en temps utile, avec un nombre significatif d’Etats partageant des vues similaires. La reconnaissance d’un Etat de Palestine fait donc bien partie de nos objectifs, puisque cela va de pair avec une solution à deux Etats. La reconnaissance de l’Etat palestinien est un levier précieux et fait partie des négociations politiques actuelles. La reconnaissance doit être actionnée comme levier stratégique dans un processus politique global et il faut l’activer au bon moment, avec un maximum d’Etats, afin d’avoir un impact maximal sur le processus de paix et sur la réalisation d’une solution à deux Etats », a-t-on expliqué.

La question se pose également de savoir quelle sera l’attitude de la Belgique aux Nations unies à propos de la demande de la Palestine d’y être admise comme membre, et non plus comme observatrice. Jeudi, le Conseil de sécurité n’a pu y accéder en raison du veto américain. La question pourrait revenir en mai devant l’Assemblée générale par le biais d’une résolution palestinienne.

« Aucune résolution soumise au vote »

Selon la ministre de la Coopération, Caroline Gennez (Vooruit), « la Belgique continuera à s’engager pour une adhésion palestinienne pleine et entière à l’ONU ».

« A ce stade, aucune résolution n’est encore soumise au vote. La position finale de la Belgique dépend aussi du contenu de la résolution. La Belgique se coordonnera avec ses partenaires de l’UE en vue des discussions à l’Assemblée générale », a-t-on fait remarquer au cabinet de Mme Lahbib.

Les partis de gauche et le CD&V réclament aussi depuis longtemps des mesures d’interdiction des produits issus des colonies israéliennes en territoire palestinien. Il n’y a guère eu d’avancée. La Belgique poursuivra la « coordination entre les Etats membres concernant la mise en œuvre de la politique de différenciation sur les produits issus des colonies au niveau européen », a encore expliqué le cabinet de Mme Lahbib. « Pour rappel, la politique commerciale est une compétence exclusive de l’UE ».

La Belgique demande par ailleurs au Haut commissaire européen pour la politique étrangère, Josep Borrell, un état des lieux des discussions sur l’accord d’association UE-Israël. L’Espagne et l’Irlande ont déjà demandé à la Commission européenne d’évaluer si l’article 2 de l’accord, concernant les droits de l’homme et la démocratie, était bien respecté.

Après l’attaque lancée durant le week-end par l’Iran contre Israël, la Belgique soutient la mise en œuvre de nouvelles sanctions, notamment en ce qui concerne les drones armés.



« Nous constatons également le rôle nuisible des Gardiens de la Révolution dans la région et il a été décidé de poursuivre les discussions au niveau de l’UE pour des sanctions supplémentaires », a précisé le cabinet de la cheffe de la diplomatie.





El Pais

Notícias

Índia, Hindustan Times, Inglês

Sunil Narine ended all speculations about unretiring and making himself available for the upcoming T20 World Cup by stating that the door to international cricket

Índia, Naiduna, Hindi

राजमाता विजयाराजे सिंधिया कृषि विश्वविद्यालय ग्वालियर के सीहोर स्थित शोध केंद्र के कृषि विज्ञानियों ने देशी चने की नई किस्म तैयार की है। गहरे भूरे

Índia, Kairali News, Malaiala

എൽഡിഎഫിന്റെ വടകരയിലെ സ്ഥാനാർത്ഥി കെ കെ ശൈലജ ടീച്ചർക്കെതിരായ സൈബർ ആക്രമണത്തിൽ പ്രതികരിച്ച് നടി ഗായത്രി വർഷ രംഗത്ത്. സ്നേഹവും ആർദ്രതയും ഉയർന്ന സാംസ്കാരിക നിലവാരവുമുള്ള വനിതയാണ് ശൈലജ ടീച്ചറെന്ന് ഗായത്രി വർഷ പറഞ്ഞു.