Ilhas Maurício, Le Mauricien, Francês

[ad_1]

e nouveau leader de l’opposition restera-t-il en toute maîtrise comme mardi dernier ?
Après la séance de mardi dernier, ça promet de chauffer encore cette semaine. Déjà, le rejet de la PQ du Whip de opposition sur Angus Road a suscité la frustration du côté de l’opposition. Et le seating arrangement de ce côté de la Chambre continue de faire des vagues. Avec ce qui se passe sur la scène politique et qui plus est le courroux du Speaker lors de la dernière séance, il est certain que les députés risquent de vite perdre leur calme.

– Publicité –

Le seul qui a gardé son panache mardi dernier, c’était bien le nouveau leader de l’opposition. C’est un Shakeel Mohamed sous un autre visage auquel nous avons eu droit, alors qu’il faisait ses premiers pas dans les souliers de leader de l’opposition. Est-ce que l’homme fait la fonction ou la fonction fait l’homme ? En tout cas, mardi dernier, Shakeel Mohamed nous a montré une autre facette de son personnage que ce matamore prompt à terrasser le dragon. Il a su se maîtriser et ne s’est pas laissé emporter lorsque le PM a tenté de le faire sortir de ses gonds en critiquant son leader Navin Ramgoolam. Même que c’est lui qui a tenu les ficelles de la PNQ en contraignant Pravind Jugnauth à reconnaître les promesses non tenues quant aux mesures pour assurer la sécurité des baigneurs. Gageons que mardi prochain, c’est à un match similaire que nous assisterons, avec l’arbitre fidèle à lui-même, sans doute toujours au poste.

Au niveau des questions aux ministres, c’est le secrétaire général du PTr, Ritesh Ramful, qui donnera le coup d’envoi du Prime Minister’s Question Time. Il interpellera le Premier ministre au sujet de l’Automated Fingerprint Identification System. Il souhaite obtenir de Pravind Jugnauth des détails sur la durée de vie du système et, s’il a atteint sa fin de vie, depuis quand. Pravind Jugnauth fera-t-il à nouveau comme la semaine dernière pour répondre à au moins deux questions durant cette tranche d’heure réservée au PMQT ? On verra bien, puisque la seconde question inscrite émane des travées de la majorité avec le Chief Whip Kavy Doolub qui revient cette semaine encore avec le dossier des développements infrastructurels à Agaléga. Il recherchera des information du Leader of the House cette fois par rapport à la publication de l’accord relatif entre l’Inde et Maurice.
Une trentaine de questions sont prévues pour la tranche de questions adressées aux ministres. La députée de la majorité Joanne Tour interrogera le ministre des Sports, Stephan Toussaint, sur la 13e édition des Jeux africains qui ont eu lieu au Ghana en mars dernier. Elle souhaite notamment connaître la composition précise de la délégation mauricienne qui y a participé. Adil Ameer Meea, du MMM, interrogera le ministre des Affaires étrangères, Maneesh Gobin, sur les dépenses engagées par les fonds publics pour le soutien du haut-commissaire de Maurice au Mozambique, Jean-François Chaumière. Les questions de M. Meea porteront spécifiquement sur les allocations allouées pour le logement du haut-commissaire, les acquisitions de mobilier, les frais médicaux ainsi que les Per Diem versés. La question du député Ritesh Ramful adressée au ministre des Finances, Renganaden Padayachy, portera sur la publication de la liste des projets capitaux qui, bien qu’initialement annoncés dans le budget de 2019, ont été reportés ou retardés.
Eshan Juman (PTr) interpellera lui le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, sur les retards constatés, s’étalant sur une période allant de quatre à sept mois, dans le paiement des heures supplémentaires et autres allocations dues aux fonctionnaires des services de santé. Le député PTr souhaitera également connaître les mesures concrètes prises par le ministère pour remédier à cette situation préoccupante.

Ranjiv Woochit (PTr) revient à la charge avec le dossier de réaménagement des centres récréatifs Lady Sushil Ramgoolam, à Pointe-aux-Piments, James Burty David, à Pointe-aux-Sables, ou encore Sir Seewoosagur Ramgoolam, à Belle-Mare. Sa question sera adressée à la ministre de la Sécurité sociale, Fazila Jeewa-Daureeawoo. Karen Foo Kune-Bacha (MMM) abordera pour sa part avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, Stephan Toussaint, les cas allégués de discrimination et de violence à l’égard des femmes au sein des fédérations sportives depuis 2019 et les actions prises dans les différents cas recensés.

Le député du PTr Farhad Aumeer s’intéresse aux derniers développements au sujet de la mise en opération à la Santé de l’Electronic Inventory Management System (E-IMS) dans les hôpitaux, les Mediclinics ou encore les centres régionaux. La question qui devrait surtout retenir l’attention est celle toujours adressée au ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, portant sur la situation des patients dialysés, plus particulièrement le récent décès de quatre patients suivis à l’hôpital de Souillac. Le député du PTr cherchera à obtenir des éclaircissements sur la situation des centres de dialyse au sein des hôpitaux. Et sa question portera spécifiquement sur plusieurs aspects, notamment le nombre de patients ayant reçu des traitements de dialyse au cours des quatre dernières années, ventilés sur une base annuelle, ainsi que le nombre de décès survenus parmi ces patients, en précisant les causes et les centres médicaux concernés.
Le député du Rassemblement Mauricien, Nando Bodha, questionnera le ministre des Finances au sujet des chiffres concernant l’importation et la vente de cigarettes, ainsi que les recettes fiscales encaissées. Osman Mahomed (PTr) abordera lui, entre autres, avec le ministre de l’Énergie et des Services publics, Joe Lesjongard, le pompage d’eau des rivières pour les besoins de consommation, le processus de traitement mis en place, ainsi que les régions qui sont alimentées par la CWA.

Marché de Port-Louis : la réponse de l’UNESCO se fait attendre
« Huit ans se sont écoulés depuis qu’une décision a été prise pour des travaux de rénovation au marché de Port-Louis, mais rien n’a été fait jusqu’ici », a relevé le député MMM Adil Ameer Meea, mardi, au Parlement.  Pourtant, en février 2022, l’ancien Lord-maire Mahfooz Moussa Cadersaib avait annoncé à Week-End que le ministère des Arts et du Patrimoine culturel s’était plié aux recommandations de l’UNESCO visant à proposer un concept d’architecture qui n’aura pas d’impact sur la conservation et la protection du site classé patrimoine mondial. Gaëtan Siew, l’architecte qui été désigné par le gouvernement en 2019 pour peaufiner la modernisation du bazar, avait soutenu que « des travaux préliminaires avaient démarré en 2019, mais l’UNESCO avait mis son veto car le bazar se situe dans la zone tampon de l’Aapravasi Ghat. C’était finalement un mal pour un bien car après presque deux décennies d’existence, il fallait présenter une architecture beaucoup plus adaptée à notre temps, le marché étant devenu désuet. Deux ans plus tard, le projet est de nouveau reporté aux calendes grecques, si on se fie à la réponse du ministre des Collectivités locales Anwar Husnoo : ‘La municipalité est toujours en attente d’un rapport technique de l’UNESCO, car le marché se trouve à côté de Aapravasi Ghat’ « .

L’appli mobile Sekirite : scepticisme d’Arianne Navarre-Marie
Face au sentiment d’insécurité auquel font face les personnes âgées en ce moment, la ministre de l’Intégration sociale, Fazila Jeewa-Daureeawoo, avait promu, il y a quelques semaines, l’application mobile Sekirite en invitant les aînés à la télécharger et à l’utiliser dans l’optique d’une assistance au cas où elles se retrouveraient en situation de danger ou de maltraitance. L’application permet notamment de solliciter l’intervention des forces de l’ordre.

Au Parlement mardi, la ministre a de nouveau épilogué sur cette mesure, parmi d’autres, visant à assurer la protection des personnes âgées. Sauf que la députée du MMM Arianne Navarre-Marie a affiché son scepticisme face aux déclarations de Fazila Jeewa-Daureeawoo, en mettant en avant le fait que bon nombre de personnes âgées ne maîtrisent pas l’outil informatique, remettant ainsi en cause l’efficacité de ce système. À cela, la ministre a répondu que des sessions de formation sont offertes aux personnes âgées afin de les familiariser avec ce système qui fonctionne à travers un téléphone mobile.

 

 



[ad_2]

Source link

Notícias

Indonésia, Republika, Indonésio

[ad_1] REPUBLIKA.CO.ID, JAKARTA — Direktur Jenderal Bea dan Cukai Kementerian Keuangan Askolani buka suara soal tingginya sanksi administrasi barang impor. Dia menjelaskan besaran sanksi administrasi

Indonésia, Indo Pos, Indonésio

[ad_1] Harianjogja.com, DEPOK—Ombudsman Republik Indonesia (ORI) DIY meminta masyarakat untuk melapor jika menemui tiang-tiang kabel yang tampak semrawut. Laporan-laporan yang datang dari masyarakat ini akan

Hong Kong, South China Morning Post, Inglês

[ad_1] Hong Kong authorities will step up enforcement on illegal ride-hailing services and rogue taxi drivers over the coming Labour Day “golden week” holiday, while

Tailândia, Business Day News, Tailandês

[ad_1] มูลนิธิสุญญตาวิหารเผยหลักสูตรการดับทุกข์สำหรับผู้บริหารระดับสูงรุ่นแรก มีผู้สนใจในช่วงสองอย่างล้นหลาม รองประธานมูลนิธิฯเผยมีทั้งอดีตรัฐมนตรี อดีต สว. และอดีตปลัดกระทรวง สนใจ ชี้หลักสูตรนี้เหมาะกับโลกในยุคปัจจุบัน นายสมชาย เลิศด้วยลาภ รองประธานมูลนิธิสุญญตาวิหาร เปิดเผยว่าด้วยสถานการณ์ปัจจุบันสิ่งที่เกิดขึ้นทั้งในประเทศไทยและในโลก ทั้งปัญหาสังคม ปัญหาเศรษฐกิจ ปัญหาทุกอย่างอีกมากมายที่เกิดขึ้น สำหรับผู้บริหารจะมีการรับรู้และรับผิดชอบมากกว่าบุคคลทั่วไป ทั้งผู้บริหารหน่วยงานภาครัฐ และผู้บริหารหน่วยงานภาคเอกชน โดยทุกข์ที่เกิดขึ้นนั้น เกิดเพราะความรับผิดชอบที่มีต่อตัวเอง หน่วยงานและสังคม รวมถึงประเทศการเป็นทุกข์สำหรับผู้บริหารแล้ว มักจะไม่สามารถบอกหรือปรึกษาใครได้ เพราะความน่าเชื่อถือและความคาดหวังของคนในองค์กร